Les adolescents et adolescentes d’aujourd’hui sont nés dans un monde où Internet et les médias sociaux sont omniprésents. Téléphone intelligent, tablette, ordinateur, ces technologies font partie de leur existence, et les jeunes n’imaginent pas devoir s’en passer. Si ces nouveaux modes de communication offrent de formidables occasions de rapprochement entre jeunes, qu’arrive-t-il lorsqu’ils sont utilisés pour harceler, blesser, intimider ou diffuser, sans consentement, des images suggestives ou sexuelles d’une personne mineure ?

24 heures textos* a été créé pour les milieux scolaires et jeunesse afin de discuter de ces enjeux avec les jeunes et les mobiliser dans la recherche de solutions. Nous avons choisi de situer ces formes de violence dans le contexte des relations amoureuses entre adolescents où le cyberharcèlement est plus fréquent que l'intimidation, et le sextage, une pratique répandue. Cette décision est aussi motivée par le fait que les victimes éprouvent de la difficulté à confier à des adultes ce qu'elles subissent lorsque cela concerne leur intimité ou leur vie amoureuse, ce qui les rend plus vulnérables.

 

Pour commander la vidéo et le guide, cliquez ici »

La vidéo

Maude, une élève de 16 ans, dynamique et enjouée, est follement amoureuse de Vincent, un garçon attentionné fréquentant son école secondaire. À travers cette relation fusionnelle, si commune à l’adolescence, nous sommes témoins de la manière dont les textos, sextos et médias sociaux favorisent le rapprochement et l’intimité chez les jeunes, mais peuvent aussi, en quelques clics, se transformer en de redoutables outils de harcèlement et d’intimidation.

La vidéo démontre comment le cyberharcèlement est une forme de violence particulièrement intrusive. Elle ne s’arrête pas lorsque Maude est à l’école. Elle la suit sur son téléphone intelligent, son ordinateur personnel et envahit sa vie privée. Dès lors, l’adolescente n’a plus aucun moment de répit, comme si elle était en permanence dans la mire de son amoureux. Et lorsque l’insécurité et la jalousie de celui-ci sont à leur comble, la transmission d’une vidéo à caractère sexuel sur Internet fera d’énormes ravages.

Notez que la vidéo s’adresse à un public âgé de 13 ans et plus et qu’il n’est pas conseillé de la présenter à des plus jeunes.

Réalisation : Mireille Hébert

Production : Association québécoise Plaidoyer-Victimes, Québec, Canada, 2014, 28 min 58 s

Le guide d’accompagnement

Ce guide vise à former des personnes-ressources à animer une activité de sensibilisation auprès des jeunes à l’aide de la vidéo 24 heures textos. Il apporte des informations essentielles, des suggestions d’animation et des pistes concrètes d’intervention auprès des jeunes victimes, témoins et auteurs. Le guide d’accom­pagnement fournit également des éléments de réflexion, de prévention et d’action pour les enseignants, les intervenants et les parents, ainsi que des références à des ressources utiles.

 

Rédaction: Irène Demczuk en collaboration avec Katia Leroux

 

Recherche: Katia Leroux et Irène Demczuk

Consultez la table des matières du guide »

Publics cibles

  • Jeunes filles et garçons âgés de 14 à 17 ans de troisième, quatrième ou cinquième secondaire.
  • Public mixte composé d’adolescents, d’adolescentes et d’adultes qui les accompagnent. Ces adultes peuvent être :

> des parents ;

> des enseignants ;

> des professionnels du milieu de l’éducation : psychoéducateurs, psychologues, techniciens en éducation spécialisée, animateurs de vie spirituelle et d’engagement communautaire;

> des professionnels de la santé et des services sociaux, tels des infirmières scolaires, travailleurs sociaux, psychoéducateurs et autres intervenants œuvrant dans les CLSC ou les centres jeunesse ;

> des intervenants communautaires.

 Contextes d’animation

  • Cours offerts aux élèves de troisième, quatrième ou cinquième secondaire.
  • Cours ou ateliers offerts dans les centres de formation professionnelle (jeunes de 14 à 17 ans).
  • Ateliers offerts par un organisme communautaire, un CLSC ou un centre jeunesse réunissant des jeunes de 14 à 17 ans et/ou des parents.

Un projet en partenariat avec

 

 

 

 Financé par      
   

Bertrand St-Arnaud, ministre de la Justice

Stéphane Bergeron, ministre de la Sécurité publique

Agnès Maltais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine

Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse 

* La vidéo 24 heures textos est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre du même nom créée par Mise au jeu à la demande et avec la collaboration de l'Association québécoise Plaidoyer-Victimes.

En construction

Sous-catégories

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre en utilisant le formulaire suivant:

 

 

Désinscription

logo_cahiersPV.giflogo_infoPV.gifsignature.jpg