Formatrice : 
Me Sophie Lamarre, procureure en chef adjointe, Bureau des affaires de la jeunesse (Montréal), Directeur des poursuites criminelles et pénales

Durée : 2 journées

Heures : 9 h à 16h30 

Frais d'inscription : Membres de l'AQPV - 100 $ |  Non-membre - 250 $

**14 heures reconnues par l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ). No. de référence : 163

Description

Le parcours judiciaire d’une victime d’acte criminel commis par un adolescent diffère grandement de sa trajectoire dans le système de justice adulte. Les victimes sont confrontées à un nouvel univers qui a sa propre philosophie, son propre langage et son propre fonctionnement. Quel est donc la place et le rôle de la victime dans ce système axé sur la protection des droits et des intérêts des jeunes contrevenants ? Comment faire valoir les droits et les intérêts des victimes ? Comment répondre à leurs besoins et à leurs attentes particuliers lorsqu’ils font affaire aux policiers, aux organismes de justice alternative, aux procureurs et aux ressources d’aide de ce réseau ? Comment outiller les victimes à occuper leur place ? Cette formation a pour but de répondre à ces questions. Pour mieux intervenir auprès des victimes et pour faciliter l’accès à la justice, il faut connaître et mieux comprendre les enjeux et les obstacles. Les personnes qui interviennent auprès des victimes mineures et adultes doivent avoir à leur disposition toute l’information pertinente et utile leur permettant de soutenir les victimes lors de leur passage à la Chambre de la jeunesse.  

Cette formation est un complément au guide « Votre parcours dans le système de justice : Quand le contrevenant est un adolescent » de la série Droits et recours des victimes d’actes criminels produite par l’AQPV. Me Lamarre, experte en matière jeunesse, entretiendra l’auditoire sur ce sujet qu’elle enrichira d’exemples provenant de la pratique qu’elle a eue tout au long de sa carrière de procureure.

Public cible 

La formation s’adresse aux personnes qui travaillent auprès des victimes (adultes et mineurs) d’actes criminels commis par un adolescent. Elle pourrait intéresser les personnes qui travaillent dans les cliniques jeunesse, CLSC, OJA, CALAC, CAVAC, maisons d’hébergement ainsi que les étudiants de différents programmes universitaires qui s’intéressent aux besoins des victimes.

Objectifs

À la fin de cette formation, les personnes participantes seront capables de mieux accompagner les victimes d’actes criminels à différentes étapes de leur parcours dans le système de justice pénale pour les adolescents et dans l’exercice de leurs droits et recours. Plus spécifiquement de :

• Accroître les connaissances des intervenants sur le parcours des victimes dans le système de justice pénale pour les adolescents, de l’intervention policière à l’application de mesures extrajudiciaires ou d’une peine.

• Actualiser les connaissances des intervenants sur les particularités de l’intervention en matière jeunesse (par exemple, les mesures extrajudiciaires exercées par les policiers, le programme de sanctions extrajudiciaires, la médiation, la confidentialité des dossiers, etc.).

• Faire connaître le rôle et les responsabilités des différents acteurs et organisations que les victimes de crimes commis par des adolescents sont susceptibles de rencontrer dans leur parcours : service policier, CAVAC, organisme de justice alternative, centre jeunesse, procureur aux poursuites criminelles et pénales, juge, etc. 

• Fournir des conseils pratiques aux intervenants permettant de mieux guider les victimes dans leur démarche auprès du système de justice et des organisations qui y sont associées.

• Informer les intervenants sur les droits et les recours des victimes.

Présentation de la formatrice

Me Sophie Lamarre, procureure en chef adjointe, Bureau des affaires de la jeunesse (Montréal), Directeur des poursuites criminelles et pénales

Me Sophie Lamarre a commencé à pratiquer le droit criminel comme avocate de la défense en pratique privée. En 2000, elle amorce sa carrière comme Substitut du procureur général au bureau de Montréal puis comme procureur aux poursuites criminelles et pénales. Elle a fait partie de l’équipe des agressions sexuelles et a été chef d’équipe à l’autorisation des plaintes. Elle a plaidé plusieurs dossiers devant la cour du Québec, la Cour d’appel et la Cour Suprême. Depuis juillet 2012, elle est procureure chef adjointe au Bureau des affaires de la jeunesse à Montréal où elle est responsable d’une équipe de 15 procureurs.


Montréal

1 et 2 mai 2017   

Cour du Québec 
Chambre de la jeunesse 
salle 2.130 (2e étage)
410, rue Bellechasse Est
Montréal (Qc) H2S 1X3

 

TERMINÉE


Québec

25 et 26 septembre 2017

Auberge L'Autre Jardin
365 boul. Charest Est
Québec, (QC), G1K 3H3

 


S'inscrire

Membre de l'AQPV »
Non-membre » 

 

NOUVEAUTÉ
FORMATION DE GROUPE

Maintenant disponible sur demande

Pour plus d'informations,
communiquez avec nous 
au 514-526-9037

 

À NOTER

Les frais d'inscription pour cette formation incluent la pause-café du matin, le guide Votre parcours dans le système de justice : Quand le contrevenant est un adolescent, le cahier de la personne participante, des outils d'information pour les victimes et l'attestation de participation. 

Ce projet est financé par le Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels du ministère de la Justice du Québec.

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre en utilisant le formulaire suivant:

 

 

Désinscription

logo_cahiersPV.giflogo_infoPV.gifsignature.jpg